Bienfaits aliments biologiques

Aliments biologiques : sont-ils plus sûrs et plus nutritifs ?

Découvrez la différence entre les aliments biologiques et leurs homologues cultivés traditionnellement en matière de nutrition, de sécurité et de prix.

Autrefois uniquement disponibles dans les magasins d’aliments naturels, les aliments biologiques sont désormais une caractéristique régulière de la plupart des supermarchés. Et cela a créé un peu un dilemme dans l’allée des produits.

D’un côté, vous avez une pomme cultivée de manière conventionnelle. De l’autre, vous en avez un qui est organique. Les deux pommes sont fermes, brillantes et rouges. Les deux fournissent des vitamines et des fibres, et les deux sont exempts de gras, de sodium et de cholestérol. Lequel choisir ? Renseignez-vous avant de magasiner.

Qu’est-ce que l’agriculture biologique ?

Le mot «biologique» fait référence à la façon dont les agriculteurs cultivent et transforment les produits agricoles, tels que les fruits, les légumes, les céréales, les produits laitiers et la viande. Les pratiques de l’agriculture biologique sont conçues pour répondre aux objectifs suivants :

  • Améliorer la qualité du sol et de l’eau
  • Réduire la pollution
  • Fournir des habitats sûrs et sains pour le bétail
  • Activer le comportement naturel du bétail
  • Promouvoir un cycle auto-entretenu des ressources sur une ferme

Les matériaux ou pratiques non autorisés en agriculture biologique comprennent :

  • Engrais synthétiques pour ajouter des éléments nutritifs au sol
  • Boues d’épuration comme engrais
  • La plupart des pesticides synthétiques pour la lutte antiparasitaire
  • Irradiation pour conserver les aliments ou pour éliminer les maladies ou les ravageurs
  • Génie génétique, utilisé pour améliorer la résistance aux maladies ou aux ravageurs ou pour améliorer les rendements des cultures
  • Antibiotiques ou hormones de croissance pour le bétail
Aliments biologiques

Le matériel ou les pratiques de l’agriculture biologique peuvent inclure :

  • Déchets végétaux laissés sur les champs (engrais verts), fumier de bétail ou compost pour améliorer la qualité du sol
  • Rotation des plantes pour préserver la qualité du sol et interrompre les cycles de ravageurs ou de maladies
  • Cultures de couverture qui empêchent l’érosion lorsque des parcelles de terre ne sont pas utilisées et à labourer dans le sol pour améliorer la qualité du sol
  • Paillis pour lutter contre les mauvaises herbes
  • Insectes prédateurs ou pièges à insectes pour lutter contre les ravageurs
  • Certains pesticides naturels et quelques pesticides de synthèse approuvés pour l’agriculture biologique, utilisés rarement et seulement en dernier recours en coordination avec un agent de certification biologique

Les pratiques d’agriculture biologique pour le bétail comprennent :

  • Conditions de vie saines et accès à l’extérieur
  • Alimentation au pâturage pour au moins 30 pour cent des besoins nutritionnels du bétail pendant la saison de pâturage
  • Aliments biologiques pour animaux
  • Vaccinations

Vous cherchez à commander des produits cosmétiques naturels et de produits bio pour votre maison depuis la suisse, rendez-vous sur Cap-Nature.

Est-ce que ‘bio’ et ‘naturel’ signifient la même chose ?

Non, « naturel » et « biologique » ne sont pas des termes interchangeables. En général, « naturel » sur l’étiquette d’un aliment signifie qu’il n’a pas de colorants, d’arômes ou de conservateurs artificiels. Il ne fait pas référence aux méthodes ou aux matériaux utilisés pour produire les ingrédients alimentaires.

Les autres étiquettes alimentaires courantes ne doivent pas non plus être confondues avec les étiquettes biologiques. Par exemple, les lignes directrices pour le bœuf certifié biologique incluent – parmi un certain nombre d’exigences – l’accès au pâturage pendant une saison de pâturage d’au moins 120 jours et aucune hormone de croissance. Mais les étiquettes « plein air » ou « sans hormones », bien qu’elles doivent être utilisées honnêtement, n’indiquent pas qu’un agriculteur a suivi toutes les directives de la certification biologique.

Aliments biologiques : est-ce plus sûr ou plus nutritif ?

Il existe un nombre croissant de preuves qui montrent certains avantages potentiels pour la santé des aliments biologiques par rapport aux aliments cultivés de manière conventionnelle. Bien que ces études aient montré des différences dans les aliments, il existe peu d’informations pour tirer des conclusions sur la façon dont ces différences se traduisent en avantages globaux pour la santé.

Bienfaits aliments biologiques

Les avantages potentiels incluent ce qui suit :

Nutriments

Des études ont montré des augmentations faibles à modérées de certains nutriments dans les produits biologiques. La meilleure preuve d’une augmentation significative se trouve dans certains types de flavonoïdes, qui ont des propriétés antioxydantes.

Les acides gras omega-3

Les besoins alimentaires de l’élevage biologique, tels que l’utilisation principale de l’herbe et de la luzerne pour le bétail, entraînent des niveaux généralement plus élevés d’acides gras oméga-3, une sorte de graisse qui est plus saine pour le cœur que les autres graisses. Ces acides gras oméga-3 supérieurs se trouvent dans les viandes, les produits laitiers et les œufs biologiques.

Métal toxique

Le cadmium est un produit chimique toxique naturellement présent dans les sols et absorbé par les plantes. Des études ont montré des niveaux de cadmium nettement inférieurs dans les céréales biologiques, mais pas dans les fruits et légumes, par rapport aux cultures conventionnelles. Les niveaux inférieurs de cadmium dans les céréales biologiques peuvent être liés à l’interdiction des engrais synthétiques dans l’agriculture biologique.

Résidus de pesticides

Par rapport aux produits cultivés de manière conventionnelle, les produits issus de l’agriculture biologique ont des niveaux détectables inférieurs de résidus de pesticides. Les produits biologiques peuvent avoir des résidus à cause des pesticides approuvés pour l’agriculture biologique ou à cause des pesticides en suspension dans l’air des fermes conventionnelles. La différence dans les résultats pour la santé n’est pas claire en raison des réglementations de sécurité pour les niveaux maximum de résidus autorisés sur les produits conventionnels.

Bactéries

Les viandes produites de manière conventionnelle peuvent avoir une occurrence plus élevée de bactéries résistantes au traitement antibiotique. Le risque global de contamination bactérienne des aliments biologiques est le même que celui des aliments conventionnels.

Y a-t-il des inconvénients à acheter bio ?

Une préoccupation commune avec les aliments biologiques est le coût. Les aliments biologiques coûtent généralement plus cher que leurs homologues conventionnels. Les prix plus élevés sont dus, en partie, à des pratiques agricoles plus coûteuses.

Conseils de sécurité alimentaire

Que vous optiez pour le bio ou que vous choisissiez de mélanger des aliments conventionnels et biologiques, gardez ces conseils à l’esprit :

  • Sélectionnez une variété d’aliments provenant de diverses sources. Cela vous donnera un meilleur mélange de nutriments et réduira votre probabilité d’exposition à un seul pesticide.
  • Achetez des fruits et légumes de saison lorsque cela est possible. Pour obtenir les produits les plus frais, demandez à votre épicier ce qui est de saison ou achetez de la nourriture à votre marché fermier local.
  • Lisez attentivement les étiquettes des aliments. Ce n’est pas parce qu’un produit dit qu’il est biologique ou qu’il contient des ingrédients biologiques qu’il s’agit nécessairement d’une alternative plus saine. Certains produits biologiques peuvent encore être riches en sucre, en sel, en matières grasses ou en calories.
  • Lavez et frottez soigneusement les fruits et légumes frais sous l’eau courante. Le lavage aide à éliminer la saleté, les bactéries et les traces de produits chimiques de la surface des fruits et légumes, mais tous les résidus de pesticides ne peuvent pas être éliminés par lavage. Jeter les feuilles extérieures des légumes à feuilles peut réduire les contaminants. Peler les fruits et les légumes peut éliminer les contaminants, mais peut également réduire les nutriments.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.